26/11/2023

Aread Conseil

La comptabilité des entreprises du BTP : spécificités et enjeux

Vous êtes artisan du BTP et souhaitez prendre en main la gestion financière de votre entreprise ? Pour cela, il est indispensable de connaître les spécificités et obligations comptables de votre secteur. Aread Conseil, votre cabinet d'expertise-comptable, vous présente les particularités de la comptabilité de ce domaine.

Le plan comptable spécifique pour le BTP et la comptabilisation des recettes et dépenses

Les professionnels intervenant dans le secteur des bâtiments sont soumis au plan comptable général (PCG). Les réalités de vos activités nécessitent toutefois des adaptations en gestion comptable. En cela, un expert-comptable pour le BTP vous aide à connaître les écritures comptables justes et conformes. Il existe par exemple des comptes obligatoires à utiliser :

  • 411 : Clients-Créances garanties par paiement direct,
  • 436 : Caisse des congés payés,
  • 4454 : TVA payée sur avances et acomptes reçus.

Pour d'autres comptes, c'est le libellé qui a changé pour les sociétés de BTP. En dehors du plan comptable spécifique, votre chiffre d'affaires et vos bénéfices sont comptabilisés suivant deux méthodes. La technique de l'achèvement consiste à enregistrer l'opération à la fin du contrat. La méthode d'avancement consiste quant à elle à effectuer les mouvements tout au long du projet en fonction de l'avancement du chantier. Vous enregistrez ainsi les marges dégagées chaque année jusqu'à exécuter les travaux.

La comptabilisation au prorata s'applique pour sa part lorsque votre entreprise partage le projet avec d'autres professionnels. Des dépenses communes aux acomptes reçus, chaque élément est comptabilisé à la hauteur de votre participation au chantier.

Les spécificités de la facturation dans le secteur des BTP

La facturation est l'une des particularités de la comptabilité des entreprises de construction. Les factures sont rédigées en deux exemplaires et se suivent obligatoirement. Chez Aread Conseil, nous vous proposons des outils en ligne pour les numéroter et mettre la date pour chacune d'elles. Profitez ainsi de la réactivité et des conseils de notre cabinet 100 % digital pour réaliser la comptabilité de votre entreprise de BTP.

Vous devez aussi mentionner l'identité de l'acheteur et préciser le service fourni ou le produit vendu. Facturer inclut aussi la TVA sur encaissement dont le taux varie selon la nature des travaux. Pour la rénovation énergétique d'habitations de particuliers, il est de 5,5 %. Le taux intermédiaire de 10 % concerne les autres réhabilitations de logement. La TVA de 20 % prend en compte par contre tout type de travaux en dehors de la remise à neuf.

Au moment de vous payer le montant restant dû, vos clients retiennent également 5 % de la facture. Ils vous reversent ensuite cette retenue lorsqu'aucune malfaçon n'est constatée un an après les travaux.

En tant qu'entreprise de BTP, vous êtes appelés à solliciter des acomptes à vos clients. Ces avances ne se comptabilisent pas comme des factures et bénéficient d'un traitement particulier.

Les défis des entreprises du secteur du bâtiment en comptabilité

En ce qui concerne les obligations comptables, elles dépendent du régime fiscal de votre société. Lorsqu'il s'agit d'une micro-entreprise, les exigences sont réduites. Elles concernent la tenue d'un livre de recettes et du registre d'achats puis l'enregistrement chronologique des encaissements et des dépenses. Aucune liasse fiscale ne vous est imposée. Vos factures doivent aussi porter la mention « TVA non applicable selon l'article 293 B du Code général des impôts ».

Lorsque vous êtes par contre assujettis au régime réel simplifié, vous devez pratiquer une comptabilité d'engagement. Il est alors indispensable de tenir un livre journal et un grand livre. Vos enregistrements comptables doivent être documentés et l'entreprise réalise un inventaire en fin d'exercice puis établit des comptes annuels. Ces derniers impliquent notamment un bilan comptable, le compte de résultat et une annexe.